Meilleures imprimantes 3D : Guide & Comparatif 2022

Le marché des imprimantes 3D se développe chaque année avec une multitude de modèles, ce qui est logique si l’on pense à leur énorme potentiel et à leur qualité croissante à des prix de plus en plus bas.

C’est pourquoi il peut être difficile de choisir une imprimante 3D en voyant la multitude de caractéristiques techniques de chacune d’entre elles, il est également essentiel de savoir quels critères regarder avant de faire un choix, sinon, l’expérience peut être frustrante ou une perte d’argent.

Pour vous aider à choisir votre imprimante 3D, j’ai fait une analyse exhaustive d’un grand nombre d’appareils d’impression 3D et j’ai rassemblé dans cet article les meilleures imprimantes 3D en fonction de leur qualité et de leur prix.

Si vous cherchez à imprimer en 3D avec de la résine, jetez un œil à cet article : les meilleures imprimantes 3D en résine.

Top des imprimantes les plus vendues en 2022

Quelle imprimante 3D acheter pour votre domicile ou votre entreprise ?

Si vous êtes à la recherche d’une imprimante 3D qui répond à vos attentes et que vous ne voulez pas devenir fou en cherchant et en lisant beaucoup d’informations, je vous laisse dans ce tableau mes recommandations basées sur mon expérience.

  • Si vous voulez une imprimante 3D bon marché mais fiable, je vous recommande l’Ender 3 de Creality.
  • Si vous êtes à la recherche d’une imprimante complète qui ne manquera pas d’avenir, à un prix très raisonnable, je vous recommande l’Artillery Genius.
  • Si vous avez une entreprise ou un service d’impression et que vous avez besoin d’une grande précision dimensionnelle dans vos pièces et d’un bon support technique derrière, je recommande le PRi d’Abax ou le Titan pour des projets plus spécifiques et l’impression 3D professionnelle ou en série.

La première question qui se pose lorsque vous décidez d’acheter une imprimante 3D est la suivante :

Que dois-je prendre en compte avant d’acheter une imprimante 3D ?

Il y a beaucoup de variables à prendre en compte avant de choisir un modèle particulier, mais la première chose à laquelle vous devez penser avant d’acheter une imprimante 3D est la suivante :

  • Combien d’argent vous voulez investir.
  • La taille ou le volume d’impression des pièces que vous souhaitez imprimer.
  • La qualité dont vos créations ont besoin.
  • Le matériau dans lequel vous souhaitez imprimer, PLA, ABS, résine, etc.
  • Si vous préférez l’assembler vous-même ou si vous préférez qu’il soit livré assemblé et prêt à être imprimé.

Il existe de nombreux autres facteurs que vous pouvez prendre en considération, mais avec ceux-ci en tête, vous serez en mesure de prendre une bonne décision.

Si vous voulez aller plus loin et connaître les détails de l’impression 3D, vous pouvez consulter le guide d’achat Création 3D de cet article où je vous explique plus en profondeur les caractéristiques des imprimantes 3D, les matériaux d’impression qu’elles utilisent, et un glossaire avec toute la terminologie.

Quelle est la meilleure imprimante 3D ?

Pour répondre à cette question, nous passons à l’analyse des meilleurs modèles d’imprimantes 3D en fonction de leur prix.

Nous allons d’abord analyser quelles sont les meilleures imprimantes 3D économiques pour débutants que vous pouvez acheter pour moins de 400 euros, puis nous couvrirons les imprimantes 3D de gamme de prix moyenne jusqu’à la meilleure imprimante 3D professionnelle qualité/prix.

Les meilleures imprimantes 3D domestiques pour les débutants

Artillery Genius – Meilleure imprimante rapport qualité/prix

Pour ceux qui veulent l’utiliser de manière intensive, avec toutes les fonctions nécessaires et à un prix très modéré.

  • Vitesse d’impression : 150 mm/s
  • Température maximale du lit : 130ºC
  • Température maximale du bloc chauffant : 240ºC
  • Résolution : 0,05 mm
  • Volume d’impression : 230 x 230 x 250 mm

L’Artillery Genius est à mon avis l’imprimante 3D recommandée pour commencer si vous avez l’intention de progresser à l’avenir. Son coût est faible, ses fonctions sont dignes d’imprimantes 3D deux fois plus chères et il est facile d’obtenir une bonne qualité d’impression dès les premiers instants.

L’assemblage est vraiment simple et très rapide, puisqu’il est livré pré-assemblé et en moins de 30 minutes vous pouvez le faire fonctionner.

Elle dispose d’un système d’extrusion directe, qui facilite l’impression avec des matériaux flexibles et, grâce à son alimentation électrique de 24 V, le lit chaud de l’imprimante sera prêt à imprimer en un temps record.

Elle dispose d’un détecteur de filament et d’une reprise d’impression, sa manipulation est fluide grâce à son écran couleur et à vrai dire, il m’a été difficile de trouver des problèmes. Je dirais seulement que sa mise à niveau n’est pas automatique et que la base du lit n’est pas amovible, mais compte tenu du prix, on ne peut certainement pas en demander plus.

L’une des choses qui m’a le plus surpris est l’absence de bruit. J’irais même jusqu’à dire que c’est l’imprimante 3D la plus silencieuse du marché à l’heure actuelle, donc si vous comptez l’utiliser à la maison, c’est un élément à prendre en compte.

Pour en savoir plus sur cette imprimante 3D, consultez l’article complet sur l’Artillery Genius.

Conclusion :

Excellente imprimante 3D, avec tout ce que l’on peut demander à une imprimante 3D pour commencer et idéale pour travailler à la maison grâce à son faible niveau sonore lors de l’impression.

Avantage

  • Facile à assembler
  • Très calme
  • Bien conçu
  • Bonne qualité d’impression dès le premier tirage

Inconvénient

  • Le sommier n’est pas amovible.

Creality Ender 3 – Meilleure imprimante 3D, bon marché et facile à utiliser

L’une des imprimantes les plus vendues au monde, conçue pour les budgets les plus serrés mais qui veulent des performances optimales.
Créalité ender 3

  • Vitesse d’impression : 180 mm/s
  • Température maximale du lit : 110ºC
  • Température maximale du bloc chauffant : 255ºC
  • Résolution : 0,1 mm
  • Volume d’impression : 220 x 220 x 250 mm

L’Ender 3 est fabriquée en aluminium, cette imprimante nécessite un assemblage de 1 à 2 heures, ce qui ne devrait pas être un problème car son processus d’assemblage est bien expliqué dans son manuel, même si je vous recommande de faire attention à le faire, en particulier dans le placement des interrupteurs de fin de course car leur position affecte la calibration, qui doit être faite manuellement.

Il prend en charge plusieurs matériaux d’impression tels que le PLA, l’ABS, le TPU et le PLA souple. Son comportement avec le PLA est très bon, mais avec l’ABS on peut trouver des problèmes d’adhérence (warping), même si avec un bon réglage et en utilisant une laque comme celle-ci, on peut aussi imprimer avec ce matériau.

Promo : - 9% !
Imprimante 3D Creality Ender-3, Dispositif de Protection de l'alimentation, Impression de...
  • Fonctionnement de l'axe E: le moteur de l'axe E commencera à fonctionner lorsque la...
  • Fonction de reprise d'impression: Ender 3 a la capacité de reprendre l'impression même après...
  • Technologie d'extrudeuse avancée: l'extrudeuse améliorée réduit considérablement le risque...
  • Test strict: test strict des composants clés avant la livraison et assistance technique...

Elle dispose d’un lit chauffant, ainsi que de la reprise de l’impression après une coupure de courant, ce qui est surprenant pour une imprimante aussi bon marché.

Le volume d’impression est habituel pour cette gamme : 220 x 220 x 250 mm.

Le logiciel inclus dans la mémoire est CURA pour Windows, vous pouvez télécharger la version Mac depuis la page du logiciel, mais vous pouvez aussi en utiliser d’autres, comme : EasyPrint 3D, Repetier-Host, Simplify3D.

L’inconvénient est que le lit n’est pas très stable et nécessite une mise à niveau périodique. Il faut aussi un peu de patience pour s’habituer et obtenir une bonne qualité d’impression, mais c’est une option fantastique compte tenu du prix. Il existe également une version améliorée de l’Ender 3 Pro, dotée d’une meilleure stabilité et d’une base magnétique flexible pour faciliter le retrait des pièces.

La deuxième version de cette imprimante 3D, la Creality Ender 3 V2, est sortie récemment. Ce nouveau modèle surpasse à la fois la version normale et sa version améliorée, l’Ender 3 Pro, pour un certain nombre de raisons :

  • Une base de lit chaud en verre trempé revêtu de carborundum pour une meilleure adhérence et durabilité.
  • Un écran couleur plus moderne et amélioré avec une résolution HD.
  • Tendeurs de courroie Axis pour un meilleur réglage et une plus grande durabilité.
  • Plaque de lit chaud Meanwell pour une meilleure qualité et un chauffage plus rapide du lit.
  • Il est plus silencieux que le modèle précédent

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire l’examen complet de la Creality Ender 3 ou l’examen complet de la Ender 3 V2.

Conclusion

Imprimante idéale pour les personnes qui ne veulent pas faire un gros investissement mais qui veulent des normes de bonne qualité dès le départ.

Avantages

  • Prix vraiment bas.
  • Bonne qualité.
  • Facile à assembler.

Inconvénients

  • Mauvaise stabilité de la base.
  • Calibrage manuel.

Anycubic I3 Mega-S – Imprimante 3D de milieu de gamme abordable

Robuste et doté d’excellentes fonctions, pour une qualité élevée dès le premier démarrage.
Imprimante 3D Anycubic I3 Mega

  • Vitesse d’impression : 100 mm/s
  • Température maximale du lit : 110ºC
  • Température maximale du bloc chauffant : 260ºC
  • Résolution : 0,05 mm
  • Volume d’impression : 210 x 210 x 205 mm

L’Anycubic I3 Mega-S est une imprimante pré-assemblée, facile à assembler et à mettre en service. Son design est compact, tous les éléments étant intégrés dans une structure solide et lourde. C’est un grand avantage car cela donne à la machine une rigidité qui se traduit par une très bonne qualité d’impression.

Anycubic incorpore dans ce modèle un écran tactile au fonctionnement fluide et intuitif, qui permet de régler les paramètres nécessaires avec facilité.

L’un des points forts de cette imprimante 3D est son lit chaud Ultrabase, qui offre une adhérence exceptionnelle. De plus, la base se réchauffe très rapidement, atteignant 60ºC en moins de 5 minutes. Sa température maximale est de 110 ºC, ce qui permet d’imprimer avec une très large gamme de matériaux.

ANYCUBIC 3D imprimante I3 Mega Full Metal avec breveté UltraBase et 3,5 Pouces écran Tactile...
464 Avis
ANYCUBIC 3D imprimante I3 Mega Full Metal avec breveté UltraBase et 3,5 Pouces écran Tactile...
  • Fonctionne hors des schémas : 3 étapes pour configurer l'imprimante 3D ANYCUBIC Mega S avec 8...
  • Design extrudeur mis à jour : ANYCUBIC Mega S L'extrudeur Taitan fournit une extrusion...
  • Capturez l'impression et la détection du fil: L'imprimante 3D Mega S peut enregistrer...
  • ANYCUBIC Ultra abase : Mega S Imprimante 3D Surface de la plate-forme d'impression pour...

En ce qui concerne son système d’extrusion, il incorpore un bowden de type V5 et un Hot-end qui atteint jusqu’à 260ºC, ce qui offre la possibilité d’imprimer avec des matériaux flexibles et de bonnes qualités d’impression.

Cette imprimante 3D a un volume d’impression de 210 x 210 x 205 mm et la gamme de matériaux qu’elle peut imprimer comprend : PLA, ABS, HIPS, BOIS, filament flexible, PETG. Ses résultats avec le PLA sont excellents, même si l’obtention de bons résultats avec l’ABS peut nécessiter des réglages plus fins de la machine, mais est également possible.

Il dispose de plusieurs fonctions très intéressantes telles que la reprise de l’impression après une coupure de courant et le détecteur de manque de filament, deux fonctions très utiles pour les longues impressions. Elle dispose également d’un double axe Z indépendant permettant une mise à niveau plus précise et automatique du système d’extrusion par rapport au lit, ce qui permet d’éviter les impressions ratées en raison de l’inclinaison des couches de la pièce.

Son point faible est qu’elle est quelque peu bruyante en fonctionnement, ce qui n’est pas gênant pendant la journée mais peut l’être si vous imprimez chez vous le soir.

Le logiciel inclus pour cette imprimante est le Cura, intégrant un profil bien optimisé pour cette imprimante qui vous permettra de commencer à imprimer rapidement et avec une bonne qualité dès le départ. Les connexions Usb et carte SD sont incluses.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’avis complet sur le Anycubic I3 Mega-S.

Si vous avez besoin de créer des pièces plus grandes, Anycubic propose également l’Anycubic I3 Mega X, avec un volume d’impression de 300 x 300 x 305 mm et un prix très raisonnable pour sa taille.

Conclusion

Une imprimante parfaite pour vous permettre de démarrer et de ne pas tomber en panne lorsque vous recherchez des impressions plus difficiles, avec un design, des performances et un prix qui en font l’imprimante au meilleur rapport qualité-prix dans le milieu/haut de gamme.

Avantages

  • Lit chaud de haute qualité
  • Des résultats optimaux dès la sortie de la boîte
  • Un étalonnage précis
  • Construction solide et attrayante

Inconvénients

  • Un peu bruyant
  • Volume d’impression moyen

Elegoo Mars 2 – L’imprimante à résine au meilleur rapport qualité-prix

Imprimante en résine parfaite pour ceux qui ont besoin d’une grande précision dans leurs créations à un prix vraiment bas.
Imprimante 3d en résine Elegoo Mars

  • Vitesse d’impression : 50 mm/h
  • Lit chaud : Non (Résine)
  • Résolution : 0,05 mm
  • Volume d’impression : 129 x 80 x 150mm

L’Elgoo Mars 2 est dotée de la technologie SLA et offre une qualité d’impression élevée permettant l’utilisation d’une variété considérable de résines, provenant également d’autres fabricants.

Son volume d’impression est de 129 x 80 x 150 mm, ce qui est habituel pour les imprimantes à résine, mais il peut sembler petit par rapport aux imprimantes FDM, ce qui doit être pris en compte en fonction de la taille des pièces que vous souhaitez fabriquer.

Le grand avantage est le degré de détail des pièces qu’elle crée, ce qui en fait une machine très recommandée pour la fabrication de prototypes et de pièces complexes. En fait, la technologie de la résine est généralement utilisée dans les secteurs industriel et dentaire, entre autres.

ELEGOO Mars 2 Mono MSLA Imprimante 3D en Résine Printer 3D UV Photopolymérisation avec...
  • 【Impression Rapide】 Mars 2 est équipé d'un écran LCD monochrome de 6,08 pouces avec une...
  • 【Extrêmement Haute Précision】 La nouvelle structure de la source lumineuse permet une...
  • 【Construction Robuste】 Le corps en aluminium usiné CNC fait de la machine Mars 2 très...
  • 【Interface Multilingue】 Mars 2 prend désormais en charge 12 langues afin que les clients...

Ce modèle est livré déjà assemblé et dispose d’un écran LCD facile à utiliser. Il utilise également le logiciel open source Chi tu Box, intuitif et facile à utiliser.

Il faut tenir compte du fait que, comme il s’agit d’une imprimante en résine, elle présente également certains inconvénients typiques de ce type de matériau, il est nécessaire de laver les pièces et de les faire durcir et elle produit également des odeurs désagréables, vous pouvez donc envisager de la placer dans un espace isolé et ventilé.

Dans cet article, vous pouvez lire une analyse plus complète de cette imprimante.

Conclusion

Machine de qualité à un bon prix, pour les petites pièces et avec un haut degré de détail.

Avantages

  • Résultats de haute qualité et détaillés.
  • Prêt à l’emploi.
  • Prix compétitif pour l’imprimante à résine.

Inconvénient

  • Faible volume d’impression.

Imprimantes 3D au meilleur rapport qualité/prix

ABAX PRi 3 – Imprimante 3D de haute qualité – Pour les services d’impression 3D

Haute précision et bon support technique

  • Température maximale du lit : 120ºC
  • Température maximale du bloc chauffant : 250ºC
  • Résolution : 0,05 mm
  • Volume d’impression : 225 x 225 x 200 mm

La marque espagnole Abax fabrique la gamme d’imprimantes PRi avec des matériaux de qualité, conçus pour durer et offrir une grande précision et finition des pièces.

Dans le cas de la PRi 3, elle a le volume d’impression habituel de 225 x 225 x 200 mm et vous pouvez choisir de l’acheter prête à l’emploi, assemblée et calibrée, ou d’acheter le kit de bricolage si vous voulez le faire vous-même et économiser un peu.

Il atteint une précision de 50 microns et vous pouvez choisir l’option d’incorporer le kit de mise à niveau automatique pour gagner en confort et en rapidité si vous l’utilisez beaucoup au quotidien.

Elle intègre une double broche pour l’axe Z avec un système anti-fissuration qui évite les imperfections dans la finition de la pièce.

Il s’agit sans aucun doute d’une option de meilleure qualité que ses concurrents chinois, bien que son prix soit évidemment plus élevé. La vitesse d’impression est également plus rapide car, bien que sur le papier les imprimantes moins chères atteignent également des vitesses élevées, dans la pratique vous ne pouvez pas obtenir une bonne qualité comme le fait cette imprimante.

L’un des plus grands avantages de cette imprimante est qu’il y a un support technique derrière elle, avec des personnes qui travaillent au jour le jour dans l’impression 3D et qui offrent une garantie et un bon service après-vente.

Le marché dispose également du modèle PRi 5, avec un volume d’impression plus important, atteignant 310x310x300 mm.

Actuellement Abax offre une réduction sur leurs imprimantes 3D aux lecteurs de 3D creation, pour l’obtenir vous devez entrer le code : creacion4 dans la case code coupon dans le panier d’achat ou le commenter si vous contactez directement le service clientèle.

Conclusion

Imprimante 3D idéale pour les utilisateurs exigeants et les services d’impression 3D qui demandent une haute qualité dans leurs créations.

Avantages

Qualité d’impression très élevée
Possibilité d’auto-nivellement
Assistance technique et service à la clientèle
Fixation du lit magnétiqu

Inconvénient

Pas bon marché

Artillery Sidewinder X1 – Meilleur rapport volume/prix de l’imprimante

Fiable, avec un grand volume d’impression et des fonctionnalités dignes d’une imprimante haut de gamme.
Imprimante 3D Artillery Sidewinder X1

  • Vitesse d’impression : 150 mm/s
  • Température maximale du lit : 130ºC
  • Température maximale du bloc chauffant : 240ºC
  • Résolution : 0,05 mm
  • Volume d’impression : 300 x 300 x 400 mm

L’Artilley Sidewinder X1 est une excellente imprimante à tous points de vue. Elle offre une qualité d’impression enviable grâce à son système d’extrusion à entraînement direct et à une structure rigide qui permet d’imprimer à grande vitesse sans imperfection de la pièce.

Son volume d’impression est supérieur à la moyenne et, pour moi, c’est la meilleure imprimante volume/prix actuellement sur le marché.

Il intègre un double axe Z avec des moteurs indépendants qui permettent de maintenir la base bien alignée avec l’extrudeuse à chaque impression.

Artillery Sidewinder X1 Imprimante 3D, 2020 V4 Version Ultra-Silencieux Imprimante 3D,...
  • Pilote pas à pas ultra silencieux exclusif : dissipe beaucoup moins de chaleur et maintient un...
  • Système double Z synchronisé – Assurez-vous que les deux côtés de la portière se...
  • Extrudeuse à entraînement direct : avec extrudeur, il rend votre imprimante plus fiable, en...
  • Plateforme de chauffage AC - Pour un chauffage rapide. Une nouvelle plate-forme en verre...

C’est une imprimante vraiment silencieuse car elle intègre des pilotes tmc.

Il peut imprimer une grande quantité de matériaux avec solvabilité. La qualité avec le PLA est supérieure, mais il s’en sort également bien avec l’ABS ou le PET-G, et permet également une impression flexible sans problème grâce à son extrudeur de type Titan.

Vous pouvez lire l’article sur l’Artillerie X1 ici.

Conclusion

Bonne option pour tous ceux qui veulent une machine semi-professionnelle, avec un volume d’impression élevé, robuste et capable d’imprimer à grande vitesse.

Avantages

  • Système d’extrusion directe
  • Très robuste
  • Volume d’impression élevé
  • Imprime bien Matériau flexible
  • Monatje ultra rapide

Inconvénients

  • Mise à niveau manuelle du lit
  • L’adhérence de la base peut être améliorée

Creality CR10-V3- Imprimante stable et à haut volume

Une imprimante 3D de grand volume et très stable, idéale pour l’impression rapide.
Creality CR 10 V3

  • Vitesse d’impression : 150mm/s
  • Température maximale du lit : 100ºC
  • Température maximale du bloc chauffant : 260ºC
  • Résolution : 0,05 mm
  • Volume d’impression : 300 x 300 x 400mm

La Creality CR 10-V3 est l’une des imprimantes les plus vendues de la marque dans la gamme moyenne/haute des imprimantes 3D.

Elle est fabriquée en aluminium et grâce à ses barres de renfort latérales, sa structure est très stable et robuste, ce qui est essentiel pour offrir de bonnes impressions, surtout à des vitesses élevées et sur des pièces d’une hauteur considérable (plus elle est haute, plus la machine peut osciller).

L’un de ses points forts est son double moteur pour l’axe Z, qui lui permet de rester à niveau plus longtemps. En revanche, son système d’extrusion est direct, ce qui lui permet d’avoir une plus grande force de poussée et d’imprimer des filaments flexibles.

La buse du hotend est entièrement en métal, ce qui évite les blocages gênants et permet au filament de mieux s’écouler.

Son volume d’impression est égal à celui de son concurrent direct, l’Artillery X1, la Creality étant légèrement supérieure en matière de rapidité d’impression, mais aussi légèrement plus chère.

Elle monte des lecteurs tmc 2208, ce qui en fait une imprimante très silencieuse.

Conclusion

Cette imprimante est idéale pour les fabricants qui souhaitent disposer d’une très bonne imprimante, capable d’imprimer de grandes pièces sur une bonne variété de matériaux et/ou à des vitesses élevées.

Avantages

  • Structure très stable
  • Alimentation électrique 24V
  • Moteur double pour l’axe Z
  • Hotend tout métal
  • Extrusion directe

Inconvénients

  • Légèrement plus cher que l’Artillerie X1
  • Écran non tactile

Imprimantes 3D haut de gamme

Abax Titan – Meilleure imprimante 3D professionnelle

Précision professionnelle, avec un cadre fermé et un grand volume d’impression.

  • Température maximale du lit : 120ºC
  • Température maximale de la partie chaude : 265ºC
  • Résolution : 0,05 mm
  • Volume d’impression : 310 x 310 x 300 mm

L’entreprise espagnole Abax fabrique les modèles Titan 300 et Titan 500 destinés au prototypage rapide pour les entreprises et les professionnels. Le volume d’impression est élevé, 310 x 310 x 300 mm pour la Titan 300 et 310 x 310 x 500 mm pour la Titan 500.

Il s’agit de machines à châssis fermé qui atteignent une température élevée de 265°C, ce qui permet d’imprimer efficacement une grande variété de matériaux, sans problèmes de déformation et avec une grande stabilité.

Le sommier est maintenu en place par des aimants, ce qui rend le remplacement beaucoup plus pratique.

Les fichiers peuvent être transférés vers l’imprimante par carte Sd et câble Usb type b. Il a également la possibilité d’intégrer le Wifi, ce qui est très utile dans l’environnement professionnel.

Il dispose également d’un système d’alimentation ininterrompue pour pouvoir reprendre l’impression en cas de coupure de courant, ce qui est indispensable pour imprimer pendant plusieurs heures. Il dispose également d’une mise à niveau automatique grâce à un capteur inductif.

La seule chose que nous pouvons regretter est qu’elle comprenne un double extrudeur pour pouvoir imprimer en double couleur sans avoir à changer de filament en cours d’impression ou pour pouvoir utiliser un autre extrudeur pour le matériau de support.

Une autre question importante lors de l’achat d’une imprimante dans cette gamme, est de pouvoir bénéficier de conseils techniques pour savoir si l’imprimante s’adaptera bien au type de travail que vous voulez faire et pour pouvoir résoudre des problèmes spécifiques d’impression. C’est quelque chose que vous ne pouvez pas obtenir avec les imprimantes chinoises moins chères, mais que vous pouvez obtenir avec une société comme Abax où vous pouvez obtenir toutes les informations dont vous avez besoin à l’avance.

Vous pouvez obtenir de plus amples informations sur leur site web et n’oubliez pas que vous pouvez bénéficier d’une remise de 4 % sur leurs imprimantes en saisissant le code creacion4 sur leur site web ou en le demandant au personnel d’Abax si vous demandez un devis.

Conclusion

Imprimante conçue pour répondre au secteur professionnel, avec un volume d’impression élevé et un bon support technique.

Avantages

  • Volume d’impression élevé
  • Grande variété de matériaux
  • Bon support technique
  • Mise à niveau automatique

Inconvénient

  • Pas de double extrudeuse

Sigma D25 by BCN3D Imprimante 3D professionnelle à double extrudeuse

  • Épaisseur de la couche : 50 μm
  • Nombre d’extrudeuses : 2
  • Température maximale du lit : 80ºC
  • Température maximale du bloc chauffant : 300º C
  • Volume d’impression : 420 x 300 x 200 mm

La Sigma D25 est une imprimante 3D destinée au secteur professionnel des cadres fermés et dotée d’un système d’extrusion très précis.

Elle est équipée de deux extrudeuses Bondtech dont la force de poussée est supérieure à celle des imprimantes 3D standard.

Le hotend est le V6 de E3D, entièrement en métal, ce qui facilite l’extrusion et réduit l’encrassement. En plus d’atteindre jusqu’à 300 ºC, elle offre la possibilité d’imprimer une large gamme de matériaux : PLA, NYLON, PET-G, ABS, TPU, PVA, Composites et plus encore. Il est livré avec une gamme de buses allant de 0,3 mm à 1 mm.

La partie la plus puissante de cette imprimante 3D est son système d’extrusion double IDEX, qui vous permet de créer deux pièces, identiques, symétriques ou différentes l’une de l’autre. Cette fonctionnalité vous permet d’imprimer beaucoup plus rapidement et de créer des lots de pièces de manière beaucoup plus productive. Le système à double extrudeuse permet également d’imprimer en plusieurs couleurs ou d’utiliser la deuxième extrudeuse pour le matériau de support, ce qui accélère le processus.

Le volume d’impression est également important : 420 x 300 x 200 mm (L x l x h). Si ce volume ne vous suffit pas, la marque dispose d’imprimantes grand format comme l’Epsilon W50.

En vérité, il est difficile de trouver des défauts à cette imprimante 3D, même si, bien sûr, il ne s’agit pas d’une imprimante bon marché ou conçue pour les fabricants disposant d’un petit budget.

Conclusion

Les professionnels qui doivent créer des pièces identiques ou symétriques en série ou en production de masse.

Avantages

  • Haute précision
  • Logiciel optimisé par la marque
  • Extrudeuse et tête chaude professionnelles
  • Système IDEX

Inconvénients

  • Couverture non incluse en standard
  • Pas bon marché

Guide d’achat pour une imprimante 3D

Dans cet article, vous trouverez un guide qui vous permettra de savoir quels modèles d’imprimantes 3D existent pour chaque utilisation et quels sont les aspects à prendre en compte pour que, que vous soyez un débutant ou un utilisateur plus expérimenté, vous sachiez clairement quelle imprimante correspond le mieux à vos besoins, quels matériaux utiliser, comment les utiliser et où acheter votre imprimante 3D.

Vous trouverez également des informations sur les marques et les modèles d’imprimantes 3D les plus fiables, ainsi qu’une explication des technologies d’impression existantes et un glossaire reprenant toute la terminologie à la fin de l’article.

Vous devez garder à l’esprit que si vous vous intéressez à ce monde, vous devez passer par un processus d’apprentissage initial. Pour les plus expérimentés, cela peut être amusant, pour d’autres, cela peut ne pas être facile, mais une fois que vous aurez dépassé la courbe d’apprentissage initiale, vous pourrez tirer un grand profit de ces machines.

Que peut-on faire avec une imprimante 3D ?

Vous vous êtes probablement posé cette question si vous voulez vous lancer dans le monde de l’impression 3D, et la réponse est que vous pouvez fabriquer une multitude de choses, des accessoires utiles au quotidien comme ce support pour vos brosses à dents électriques, aux prototypes industriels destinés aux entreprises ou aux professionnels de toutes sortes de secteurs.

Vous pouvez également fabriquer une grande variété d’objets ayant une réelle utilité pour votre vie ou votre maison, tout dépend de votre imagination. Il existe également des sites web entiers dédiés à l’hébergement de dessins réalisés par différents utilisateurs que vous pouvez télécharger vous-même pour les créer chez vous, comme Thingiverse ou Cults.

Évidemment, en fonction de ce que vous voulez faire, vous aurez besoin d’un type d’imprimante 3D ou d’un autre, ainsi que de différents matériaux.

Nous allons analyser tout cela en commençant par les marques et les modèles les plus recommandés pour chaque type de technologie :

Les marques et modèles d’imprimantes 3D

Imprimantes FDM cartésiennes

Ce sont les plus utilisés et avec la plus grande communauté d’utilisateurs et d’assistance sur le net, allant de gammes de prix très économiques à des milliers d’euros, mais avec des résultats professionnels.

Vous trouverez ici les meilleures marques et les modèles les plus fiables :

Imprimantes SLA et DLP

Ces types d’imprimantes offrent un haut degré de détail dans les pièces, bien qu’elles aient tendance à avoir un volume d’impression moins important que les imprimantes FDM.

Il n’y a pas une aussi grande variété de modèles que les imprimantes FDM, mais elles sont également disponibles dans une large gamme de prix et de qualité, vous pouvez voir ici les meilleures dans différentes catégories :

Imprimantes FDM Delta

Les imprimantes Delta sont les moins vendues des imprimantes 3d domestiques, offrant un volume d’impression moindre et moins de possibilités d’optimisation et d’amélioration que la FDM cartésienne.

En revanche, ils ont pour avantage que, grâce à leur système de mouvement, il n’est pas nécessaire de les calibrer aussi souvent et qu’ils offrent une plus grande précision.

Vous pouvez voir ici les plus recommandés :

Quelle imprimante 3D acheter ?

Pour décider quelle imprimante 3D acheter, vous devez examiner certains aspects importants avant de l’acheter, sinon ce sera une perte d’argent et de temps si elle ne répond pas à vos attentes :

Type d’imprimante

Comme vous l’avez vu plus haut, les plus utilisées sont les imprimantes FDM, plus précisément les imprimantes cartésiennes, et pour la grande majorité des utilisateurs, elles pourront satisfaire leurs besoins, car il existe une infinité de modèles sur le marché, depuis les imprimantes chinoises très bon marché, mais qui remplissent leur fonction, jusqu’aux machines robustes, très fiables et précises à des prix plus élevés.

Vitesse d’impression

Si vous avez besoin d’une vitesse plus élevée, vous pouvez également opter pour une imprimante delta, bien qu’elle présente l’inconvénient d’avoir une communauté d’utilisateurs moins nombreuse et d’être moins modifiable que les imprimantes cartésiennes.

Dans tous les cas, la vitesse d’impression est une spécification que le fabricant donne généralement, et il y a des machines FDM qui sont très rapides, mais attention, la qualité de l’impression est généralement affectée, plus la vitesse est élevée, plus la qualité de l’impression est mauvaise, donc il ne faut pas seulement valoir les données de vitesse maximale fournies par le fabricant, mais si elle est fiable à cette vitesse, plus la stabilité et la robustesse de la structure, plus elles sont fiables à des vitesses élevées.

Niveau de détail

Si ce dont vous avez besoin est une haute qualité et des détails, vous pouvez choisir une technologie SLA comme celle-ci ou celle-ci ou d’autres imprimantes DLP comme celle-ci, bien que parfois les imprimantes FDM plus robustes peuvent aussi donner une très bonne qualité.

Volume d’impression

Vous devez penser à la taille des pièces que vous allez créer, car c’est l’une des choses que vous ne pourrez pas changer par la suite, car la structure du cadre détermine la taille des pièces à créer.

Nombre d’extrudeuses

Si vous voulez imprimer des pièces en 2 couleurs, il est indispensable d’utiliser une imprimante avec un double extrudeur. De même, si votre imprimante a un double extrudeur, vous pouvez imprimer en une couleur et utiliser le deuxième extrudeur comme matériau de support dans les pièces complexes, ce qui facilitera son retrait de la pièce une fois celle-ci terminée, je vous en dirai plus sur le type de matériaux nécessaires ci-dessous.

Assemblés ou démontés

Il existe des marques qui proposent leurs imprimantes entièrement démontées, ce qui, en plus de réduire le coût, peut être une excellente expérience d’apprentissage pour commencer et vous servira pour les dépannages ultérieurs, mais vous pouvez aussi l’acheter entièrement assemblée ou semi-assemblée et commencer à imprimer dès le premier instant. C’est une affaire très personnelle.

Si vous décidez de le monter vous-même, soyez très attentif, car la qualité de vos créations dépend du bon montage, du calibrage de la buse et de la mise à niveau de la base. Il existe aujourd’hui de nombreuses vidéos explicatives sur Youtube pour le montage et le réglage des modèles les plus vendus.

Qualité de l’extrudeuse et de la tête de lecture

Il s’agit d’un élément fondamental de votre imprimante, même si vous pouvez le modifier quand vous le souhaitez.

Une bonne extrudeuse avec une force de poussée évite de nombreux blocages de matériel, ils sont généralement mieux ceux avec réducteur comme ce Bondtech, ou ce E3D Titan, ils ne sont pas bon marché mais très fiable, il ya aussi des clones chinois comme celui-ci, ou celui-ci, vous pouvez les essayer pour vous-même comme il ya des utilisateurs qui rapportent de bonnes expériences avec eux.

D’autre part, un hotend avec une buse en métal supporte mieux les hautes températures et vous éviterez d’avoir à le changer continuellement, vous obtiendrez également une meilleure qualité d’impression avec un hotend comme le V6 de E3D, il y a aussi des clones chinois, mais dans ce cas je ne les recommande pas, car ils ne sont pas complètement en métal, mais incluent du Teflon et cela ne résout pas le problème, donc si vous décidez de le changer, je vous conseille d’opter pour l’original.

Types d’imprimantes 3D – Technologies d’impression

Il existe différents types d’imprimantes 3D en fonction de la technologie d’impression qu’elles utilisent :

Imprimantes FDM

Pour son acronyme en anglais : fused material deposition.

Cette technologie consiste à faire fondre un matériau, généralement du plastique, et à le déposer sur une base ou un lit qui est parfois chauffé pour améliorer l’adhérence de la première couche et éviter que les bords ne se recourbent, un effet connu sous le nom de gauchissement.

La pièce est créée couche par couche tandis que le matériau sort d’une extrudeuse qui pousse le filament vers le fondeur ou hotend, chargé de faire fondre le matériau et de le déposer sur la base.

Les mouvements du système d’extrusion, extrudeuse et hotend, et de la base, déterminent la forme de la pièce, et ces mouvements sont à leur tour déterminés par un fichier, généralement au format STL, qui a été préalablement créé par un logiciel de conception 3D ou téléchargé directement sur Internet.

En fonction de la conception de l’imprimante 3D et de la manière dont ils développent le mouvement, les plus courants sont les suivants :

Cartésien

Ils utilisent 3 axes x et z, qui déplacent le système d’extrusion et la base. Ils sont relativement simples à assembler, à réparer et à modifier, ainsi qu’à calibrer. Comme ils sont les plus utilisés, ils ont tendance à être soutenus par une grande communauté d’utilisateurs et il est facile de trouver de l’aide dans les forums pour résoudre les problèmes et mettre en œuvre des améliorations.

Delta

Ces imprimantes utilisent trois bras articulés qui transmettent le mouvement à l’extrudeuse, tandis que la base reste fixe, ce système permet aux bandes d’être toujours tendues et il n’y a pas de mou, ce sont des machines fiables, précises et rapides.

En revanche, elles présentent quelques inconvénients, leur étalonnage est plus coûteux et elles ne bénéficient pas d’un soutien aussi important de la communauté des utilisateurs que les cartésiennes, car elles sont moins utilisées.

Bras du robot

Ces imprimantes utilisent un bras robotisé qui transmet le mouvement et dont l’extrémité est équipée du système d’extrusion qui « dessine » la pièce sur la base. Ce sont des machines très coûteuses utilisées dans le secteur industriel.

Imprimantes SLA

Les imprimantes dotées de cette technologie appliquent un faisceau de lumière ultraviolette à une résine liquide qui se solidifie.

Au cours de ce processus, la base qui supporte le matériau est déplacée et le faisceau lumineux forme une couche sur une autre.

La vitesse d’impression est élevée, mais une fois imprimées, elles nécessitent un post-traitement car les pièces doivent être lavées et durcies pour être finies.

Ce type de technologie permet d’atteindre un niveau de détail très élevé, ce qui explique pourquoi ces imprimantes sont souvent utilisées dans les secteurs de la dentisterie et de la bijouterie. Les prix des imprimantes et des matériaux sont plus élevés, mais si vous voulez une qualité extraordinaire, ils constituent une bonne option.

L’inconvénient est que le volume d’impression n’est généralement pas très important et que les résines utilisées peuvent être toxiques, en plus de dégager des odeurs désagréables. Il est donc conseillé d’installer l’imprimante dans un endroit ventilé et de faire attention lors de la manipulation des résines.

Imprimantes DLP

DLP est l’abréviation de « Digital Light Processing » (traitement numérique de la lumière). Il s’agit d’une technologie très similaire au SLA, mais dans ce cas, au lieu d’un laser, elle utilise des micro-miroirs qui projettent de la lumière pour solidifier le matériau, ce qui est encore plus rapide que le SLA.

Imprimantes SLS

Les imprimantes à frittage laser sélectif (SLS) impriment par couches grâce à un laser puissant qui durcit la poudre de plastique.

Ces imprimantes sont utilisées dans le secteur industriel, car elles sont coûteuses. Bien qu’elles disposent d’une large gamme de matériaux utilisables avec une multitude d’utilitaires, leur principal problème est qu’une grande quantité de matériaux est gaspillée au cours du processus.

Stylos 3D

Pour les plus habiles, outre les imprimantes 3D, on trouve également sur le marché des stylos 3D ou des crayons 3D. Ces stylos chauffent le filament et le font fondre pendant que vous dessinez une figure en 3D.

Il en existe de nombreux et leur prix varie en fonction de la qualité des matériaux et du degré de régulation qui peut être effectué, tant au niveau de la température que de la vitesse de sortie du matériau.

Où acheter une imprimante 3D ?

À l’heure actuelle, il est rare de trouver des magasins traditionnels spécialisés dans ce type de machine, si bien que la grande majorité est achetée sur Internet.

À mon avis, un site web qui fonctionne très bien est Amazon, car il a généralement les meilleurs prix sur ce type d’équipement, en fait il offre généralement des prix plus bas que le propre site web du fabricant. En outre, leur politique de retour vous permet de renvoyer le produit dans les 30 jours si vous n’êtes pas convaincu et les délais de livraison sont minimes.

D’autre part, il existe aussi des sites web chinois où l’on peut trouver des prix très intéressants, le problème est qu’ils n’appliquent généralement pas les taxes correspondantes et qu’il faut ensuite les payer à l’arrivée en France, ce qui peut être plus cher, et les délais de livraison sont généralement longs.

Guide des matériaux d’impression 3D : Filaments et Résines.

Dans cette section, je vais expliquer brièvement quels sont les matériaux les plus couramment utilisés, les avantages et les inconvénients de chacun d’entre eux, ainsi que le type d’utilisateur auquel ils conviennent le mieux.

PLA (Acide polylactique)

À mon avis, c’est le meilleur matériau pour commencer à imprimer, car c’est celui qui laisse la meilleure finition dans les imprimantes FDM et il est plus facile d’obtenir une bonne qualité d’impression.

C’est actuellement le matériau le plus utilisé et donc aussi le moins cher et celui qui offre la plus grande variété de couleurs sur le marché, tout en étant biodégradable. En revanche, il ne résiste pas aux températures élevées des autres matériaux. Il est généralement vendu en rouleaux de filament comme celui-ci :

Il ne présente généralement pas de problèmes de déformation ou de fissuration, mais si c’est le cas, ou par précaution, vous pouvez utiliser des laques spéciales comme celle-ci, afin que le matériau adhère bien au support.

Températures d’impression recommandées

  • Extrémité chaude : 180º à 220º C – selon le fabricant.
  • Lit chaud : 50 à 60 ºC – peut être imprimé sans lit chaud.

ABS (Acrylonitrile butadiène styrène)

Auparavant le matériau le plus utilisé, mais aujourd’hui le PLA est plus utilisé en raison de sa facilité d’utilisation. Son prix est similaire à celui du PLA, mais il est plus résistant aux températures extrêmes et offre une plus grande dureté. Il est généralement utilisé dans l’industrie automobile ou dans les célèbres pièces de Lego.

Ce matériau a tendance à se refroidir rapidement après avoir été déposé sur la base, puis il se rétracte et les bords commencent à se soulever, c’est ce qu’on appelle le gauchissement, la même chose se produit parfois entre les couches de matériau et c’est ce qu’on appelle la fissuration.

Pour éviter ces problèmes, il est essentiel que l’imprimante dispose d’un lit chauffé et, idéalement, d’un châssis fermé pour maintenir une température stable à l’intérieur.

Températures d’impression recommandées

  • Extrémité chaude : environ 240º C
  • Lit chaud : 90º à 100º C

PET-G

Ce polymère est plus résistant mécaniquement que le PLA et l’ABS, en termes de températures, il est plus résistant que le PLA mais moins résistant que l’ABS et l’ASA.

Il est généralement plus difficile à travailler que le PLA car il produit parfois des déformations et il est donc plus difficile d’obtenir de bonnes finitions, bien qu’il pose clairement moins de problèmes que l’ABS.

Pour minimiser le risque, vous pouvez utiliser de la laque pour faire adhérer la première couche à la base.

Températures d’impression recommandées

  • Extrémité chaude : 230º à 240º C
  • Lit chaud : 90º à 100º C

ASA (Acrylonitrile Styrène Acrylate)

Il s’agit d’un thermoplastique qui possède des qualités telles que : la résistance mécanique, la dureté et la résistance aux agents chimiques et à la lumière du soleil. Par conséquent, sa couleur ne se dégrade pas après une exposition prolongée au soleil.

Pour toutes ces qualités, il est souvent utilisé dans l’industrie pour créer des prototypes et des pièces de production finale.

Il est un peu plus difficile à travailler que le PLA mais donne moins de problèmes de déformation que l’ABS, ayant des caractéristiques similaires à ce dernier et avec d’autres avantages comme une plus grande résistance à la température et aux UV.

Cependant, il est essentiel que votre imprimante dispose d’un lit chauffant si vous souhaitez imprimer avec ce matériau.

Températures d’impression recommandées

  • Extrémité chaude : 220º à 250º C
  • Lit chaud : 90º à 100º C
  • Flexibles : TPU et TPE

Ces matériaux sont plus compliqués à imprimer que les autres, mais ils ont de meilleures propriétés élastiques et peuvent être très utiles pour certaines utilisations.

Filament flexible TPU TPE

Si vous imprimez avec ces matériaux, vous devez tenir compte du fait que l’alignement de la tête de chauffe et de l’extrudeuse doit être très bon et que la vitesse d’impression doit être faible, sinon l’extrudeuse risque de se bloquer. Il peut également être utile d’imprimer avec des buses de 3 mm au lieu des 1,75 mm habituels.

PVA (Alcool polyvinylique)

C’est un excellent matériau de support car il est soluble dans l’eau, donc si vous avez une imprimante avec une double extrudeuse, vous pouvez utiliser ce matériau dans l’une d’entre elles et utiliser ce matériau pour faire les supports nécessaires dans les parties de la pièce qui en ont besoin, lorsque vous avez terminé vous plongez la pièce dans l’eau et le matériau de support se détache.

Il est particulièrement utile pour les pièces complexes, avec des parties en surplomb, car l’utilisation de ce matériau de support accélère le post-traitement des pièces en évitant de devoir retirer les supports de la pièce à la main.

Températures d’impression recommandées

  • Extrémité chaude : 190º à 210º C
  • Lit chaud : 50º à 60º C

HIPS (Polystyrène à fort impact)

Il a des propriétés très similaires à celles de l’ABS, mais il se déforme moins, ce qui lui permet de conserver sa taille de manière plus stable, mais il est aussi un peu plus dur.

Mais ce qui distingue ce matériau, c’est que, comme le PVA, il peut être utilisé comme matériau de support si vous disposez d’une imprimante avec une double extrudeuse, mais contrairement au PVA, le HIPS n’est pas soluble dans l’eau mais dans ce type de solvant.

Températures d’impression recommandées

  • Extrémité chaude : environ 240º C
  • Lit chaud : 55º à 65º C

PP (Polypropylène)

Un matériau très léger souvent utilisé dans certaines applications industrielles, il offre la propriété d’être semi-transparent et de présenter une résistance élevée à la flexion.

Il présente généralement des problèmes de déformation et est très difficile à imprimer avec les imprimantes 3D classiques. Il est également sensible à la lumière et n’est donc pas très utilisé.

Conclusion

Si vous êtes débutant ou n’avez pas besoin de qualités très spécifiques, je vous recommande d’utiliser le PLA pour ses bonnes finitions et sa facilité d’utilisation.

Si vous disposez d’une imprimante à double extrudeur, il est très utile d’utiliser le PVA comme matériau de support pour les pièces complexes.

Si vous devez utiliser l’ABS ou l’ASA pour leurs propriétés, je vous recommande d’utiliser une imprimante avec un cadre fermé qui maintient la température extérieure constante.

Enfin, si vous recherchez un haut degré de détail dans vos pièces, vous devrez opter pour une imprimante SLA ou DLP et utiliser des résines comme matériau.

Et pour finir, vous devez tenir compte du fait que la plupart des hotends ont une partie en téflon dans la buse, et que ce téflon peut fondre lorsqu’il atteint 250º- 260ºC, donc si vous utilisez des matériaux qui doivent atteindre des températures proches de celles-ci, vous devez en tenir compte et utiliser un hotend comme le V6 de E3D, fait entièrement en métal et qui supporte parfaitement les hautes températures.

Informations générales et terminologie des imprimantes 3D

Enfin, clarifions certains concepts et la terminologie associés au monde de l’impression 3D :

Pièces de l’imprimante 3D :

Hotend : également appelé fuser, c’est la partie chargée de faire fondre le matériau dans les imprimantes FDM.

Extrudeuse : C’est la partie chargée de pousser le matériau ou le filament vers le hotend dans les imprimantes FDM.

Lit chaud : base chauffée de l’imprimante pour éviter que le matériau déposé ne refroidisse trop vite et que le matériau ne se recourbe sur les bords.

Mosfet : Transistor utilisé dans les imprimantes 3D pour réduire la tension à travers la carte, évitant ainsi la surchauffe.

Concepts :

Filament : Matériau d’impression qui est généralement enroulé sur des bobines pour être utilisé.

G-code : Code de programmation utilisé dans l’impression 3D, pour indiquer à l’imprimante 3D les mouvements à effectuer et les vitesses correspondantes.

Slicer : programmes d’impression 3D qui génèrent le code G à partir d’un dessin 3D, afin que l’imprimante puisse l’interpréter.

STL : Le principal type de fichier contenant les informations nécessaires aux projets d’impression.

Reprap : Un mouvement qui a vu le jour avec l’intention de créer des machines d’impression 3D ou de prototypage rapide qui pourraient être reproduites gratuitement et améliorées par la communauté des utilisateurs.

Imprimante de type Prusa : il s’agit d’imprimantes à code source ouvert qui peuvent être reproduites par d’autres créateurs. Ils sont ainsi nommés parce qu’ils imitent le design de l’imprimante du créateur original.

Warping : effet des bords de la première couche du matériau fondu dans une imprimante FDM qui se recourbent vers le haut parce que le matériau refroidit trop rapidement. Ce problème peut être résolu pour certains matériaux en utilisant un lit chauffé dans l’imprimante et si cela ne suffit pas, en plaçant des adhésifs sur la base pour maintenir les bords.

Fissuration : effet qui se produit entre les différentes couches d’une pièce imprimée par FDM en raison des contraintes produites par le refroidissement de la pièce, entraînant la séparation des couches ou l’apparition de fissures. Ce problème peut être résolu en utilisant des imprimantes à cadre fermé qui maintiennent une température homogène pendant l’impression ou en utilisant d’autres matériaux comme le PLA.

profil

Je m'appelle Thomas et je suis un grand passionné des nouvelles technologies. L’une de mes passions est l’impression 3D. Depuis que j’ai acquis ma première imprimante 3D jusqu’à aujourd’hui, j’ai vu une énorme évolution des équipements d’impression 3D. À travers ce blog je vous partage mes conseils pour choisir la meilleure imprimante 3D selon votre envie et budget.

Comparatif imprimante 3D